Pour le seconde année consécutive, Solidarité Sida est obligée d’annuler le festival Solidays pour cause de pandémie de Covid-19.

Tout notre soutien à l’association qui va se relever à nouveau de ce manque de financement pour l’aide qu’elle apporte aux autres associations dans leurs projets d’aide aux personnes vivant avec le VIH.

Une nouvelle épreuve pour 2021, mais ensemble nous sommes plus fort. 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – 1er décembre : « VIH Indétectable= VIH Intransmissible ». ViiV Healthcare lance une nouvelle campagne Grand Public de sensibilisation au message « VIH Indétectable = VIH Intransmissible »

ViiV Healthcare, en partenariat avec l’association Sida Info Service (SIS) et la Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS), lance sa seconde campagne Grand Public de sensibilisation sur le thème « VIH Indétectable = VIH Intransmissible ».

ViiV Healthcare réaffirme son engagement à porter à la connaissance de tous le message « VIH Indétectable = VIH Intransmissible » : une personne séropositive sous traitement antirétroviral avec une charge virale indétectable* depuis plus de 6 mois et qui bénéficie d’un suivi clinique régulier et global (soutien à l’observance, détection et traitement des IST) ne transmet pas le VIH.

Certaines fausses idées ou croyances issues du passé font encore aujourd’hui le lit de la peur et de la stigmatisation et sont difficiles à combattre. Travailler sur le message « VIH Indétectable = VIH Intransmissible », l’expliquer, le diffuser au plus grand nombre, encore et encore, a pour objectif de permettre de changer ce regard que l’on porte sur le VIH et lever les freins au dépistage.

 

 

 

 

Les députés ont voté, mercredi 1er juillet, en commission, la suppression de toute discrimination envers les homosexuels qui donnent leur sang, dans le cadre de l’examen du projet de loi de bioéthique“Les critères de sélection du donneur ne peuvent être fondés sur le sexe du ou des partenaires avec lesquels il aurait entretenu des relations sexuelles”, ont inscrit les députés via un amendement du socialiste Hervé Saulignac, cosigné par une centaine d’élus principalement de gauche.

La période d’abstinence d’un an que devaient respecter les homosexuels pour donner leur sang a été réduite à 4 mois. Le ministère de la Santé avait présenté la réduction de cette période comme “une première étape” vers un alignement des conditions du don pour les homosexuels sur celles des hétérosexuels, envisagé “à l’horizon 2022”.

La commission spéciale chargée de l’examen du projet de loi de bioéthique examine depuis lundi en deuxième lecture ce texte qui ouvre la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. Les députés rétablissent leur version du projet de loi qui avait été modifié par le Sénat.

Source :  franceinfo avec AFP

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SOLIDARITÉ SIDA / LUNDI 13 AVRIL

Le Covid-19 bouleverse nos vies et notre quotidien. Il refaçonne notre réalité à l’échelle de l’intime comme à celle du monde. Et chaque jour qui passe nous rappelle un peu plus ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas.

Solidarité Sida croit que « son » festival est essentiel. En prônant le respect, l’empathie et la bienveillance, en transformant une multitude de solitudes en communauté solidaire, en apaisant la détresse humaine avec du lien social et du sens collectif.

Voilà pourquoi en ces temps suspendus, même éparpillée et confinée, l’équipe de Solidarité Sida s’est montrée plus active que jamais pour faire face à la crise et trouver des solutions. L’idée du report début septembre, dans un premier temps privilégiée, a dû être abandonnée devant les trop nombreuses incertitudes qui subsistaient.

Vous l’aurez compris, la décision d’annuler a été dure. Très dure même. Et elle plonge Solidarité Sida dans une réalité brutale. Les 3 millions d’euros de résultat attendus vont disparaître. Dès lors, comment financer les nombreux programmes d’aide aux malades et de prévention menés ou soutenus grâce à Solidays ? Avec l’édition 2019, 108 ont été concrétisés dans 22 pays. Aujourd’hui, le festival représente 70% des ressources de Solidarité Sida.

L’appel à la mobilisation est lancé notamment auprès des fidèles partenaires publics et privés du festival. Dès début mai, bien sûr, les festivaliers qui souhaiteront se faire rembourser pourront en faire la demande. Face à la situation, peut-être que certains choisiront de ne pas le faire.

En parallèle, Solidarité Sida est sur le pied de guerre pour accompagner toutes ses associations partenaires et les malades qu’elles suivent. La continuité des soins et la réponse aux besoins de première nécessité sont durement remises en question par le Covid-19 dans la plupart des pays où elle intervient et particulièrement en Afrique. Ici ou ailleurs, les masques et les gants de protection font défaut, la peur de la contamination et le confinement gagnent du terrain, et les difficultés d’approvisionnement se multiplient. Face à l’urgence des situations, là aussi, le travail de Solidarité Sida est essentiel.

Plus que jamais, « Love is the answer ».

Contact presse Solidarité Sida / Marina Viguier
07 68 86 98 89 – mviguier@solidarite-sida.org

Le COREVIH IDF Sud mais régulièrement à jour les informations de la pandémie COVID19 et met à disposition des informations pour les personnes vivant avec le VIH. (Page du COREVIH)

Vous avez été nombreux ces derniers jours à faire part de votre motivation pour vous impliquer au centre d’appel 110 ou de votre disponibilité pour une action solidaire en faveur de la lutte contre le VIH/sida. Comme vous le savez, en raison du contexte sanitaire actuel, l’édition 2020 de Sidaction a été solidairement annulée. Par conséquent, l’opération de collecte, d’information et de sensibilisation qui était prévue les 2, 3, 4 et 5 avril prochains n’aura donc pas lieu. 

Rendez-vous sera pris très prochainement pour nous retrouver à nouveau tous unis contre le VIH/sida. Nous ne manquerons pas, à cette future occasion, de faire appel à votre générosité.

Pour l’heure, toute notre énergie doit être concentrée pour gagner la bataille contre cet autre virus.

Solidairement,

L’équipe Sidaction

La plateforme Netflix accompagne la saison 2 de la série américano-britannique “Sex Education” d’un manuel d’éducation sexuelle gratuit en français of course par Charlotte ABRAMOW

Disponible en téléchargement :

Michou, célèbre directeur du cabaret transformiste parisien de Montmartre qui porte son nom, est décédé dimanche à l’âge de 88 ans, a annoncé à l’AFP l’attaché de presse du cabaret et de l’artiste, qui avait servi d’inspiration au classique du cinémaLa cage aux folles. «  Michou est mort tôt ce dimanche matin dans un hôpital à Paris », a déclaré François Deblaye. De son vrai nom Michel Catty, Michou avait ouvert en 1956 son célèbre cabaret de la rue des Martyrs qui a accueilli tous les jours pendant plus de 60 ans célébrités et inconnus venus dîner devant le spectacle d’artistes transformistes reprenant les chansons des grandes stars de l’époque.

Né à Amiens (Somme), le jeune Michel « monte à Paris » à 17 ans, où il sera finalement devenu le « prince bleu de Montmartre », titre de ses mémoires, en hommage à sa couleur fétiche, du costume aux lunettes, sous un éternel brushing blond platine. Alors qu’il gère un bar au 80 de la rue des Martyrs il se travestit avec deux amis – lui est Brigitte Bardot – à l’occasion du carnaval de Mardi-Gras de 1956.

« J’ai la chance d’être un homosexuel notoire et aimé »

Le succès sera rapide, le bar deviendra cabaret et proposera le premier spectacle de l’après-guerre constitué d’hommes se travestissant en femmes pour imiter les vedettes de l’époque. « J’ai la chance d’être un homosexuel notoire et aimé », disait celui qui était devenu une figure de « la butte », dont il recevait une fois par mois dans son petit établissement des personnes âgées.

L’association la République de Montmartre a ainsi exprimé son « grand deuil ». La maire de Paris Anne Hidalgo a salué sur Twitter « une immense figure de la tolérance et de la nuit parisienne ».

L’annonce de son décès a suscité de très nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, artistes, politiques, personnalités ou inconnus. Il avait récemment posté sur sa page Facebook des photos datées du 20 janvier où on le voit amaigri en compagnie de Brigitte Macron portant… un pantalon de cuir bleu.

Le cabaret ne devrait en tout cas pas lui survivre. Dans ses mémoires parues en 2017 il indiquait en effet vouloir être enterré dans un cercueil bleu et que le cabaret à son nom s’arrête à sa mort. « Je veux que cette maison disparaisse avec moi. Cela peut paraître prétentieux, mais le cabaret ne me survivra pas », écrivait-il.

Source : https://www.20minutes.fr/paris/2703875-20200126-mort-michou-celebre-figure-nuit-parisienne

Photo : Michel Catty alias Michou, en janvier 2012, sur la scène de son cabaret à Paris. / © JOEL SAGET / AFP

Alors que le virus coronarien (Coronavirus) arrive en France (Bordeaux et Paris) un médecin de la province du Hubei (Chine) décède. Le personnel médical est en première ligne lors des épidémies et s’expose aux virus, tout notre soutien pour le travail remarquable des équipes hospitalières.

Article

Line Renaud et le prix Nobel Françoise Barré-Sinoussi, codécouvreuse du VIH, toutes deux à la tête de Sidaction, président le 23 janvier à Paris la 18e édition du Dîner de la mode au profit de l’association de lutte contre le sida.